Le programme KIMU, en collaboration avec SAREA, organise une journée de travail autour des arts du spectacle destinés aux enfants et aux jeunes
2017-01-23

Le programme KIMU, en collaboration avec SAREA, organise une journée de travail autour des arts du spectacle destinés aux enfants et aux jeunes

Plus de 60 professionnels d'Iparralde et d'Hegoalde doivent y participer. Cette journée sera l'occasion d'aborder et de réfléchir sur la situation du théâtre et de la danse pour enfants en prenant comme point de départ des données de programmation, des typologies des spectacles, des profils de publics et des activités de médiation.

Dejabu 1240

 

Les arts du spectacle dans l'enfance aident à la construction personnelle et intellectuelle des plus petites. D'où leur importance. Ainsi, le programme KIMU, lancé par Saint-Sébastien 2016, Capitale Européenne de la Culture, Euskal Kultur Erakundea (EKE) et Donostia Kultura en collaboration avec SAREA, tentera, à travers une journée centrée sur le théâtre pour enfants, de réfléchir sur les mesures à adopter sur des aspects tels que la production, la diffusion, l'éducation et la médiation dans le domaine transfrontalier. Pour ce faire, on abordera et réfléchira sur la situation des arts du spectacle en prenant comme point de départ quelques aspects comme les données de programmation, les typologies des spectacles, les profils de publics et les activités de médiation organisées. La journée aura lieu le 24 janvier au Centre culturel Ernest Lluch.

Depuis SAREA, on signale que ces dernières années, la production théâtrale pour enfants s'est enrichie aussi bien au niveau de l'écriture qu'en ce qui concerne les disciplines employées, allant du théâtre et de la danse au cirque et aux marionnettes. Ainsi, face aux nouveautés qui ont fait leur apparition, ces journées permettent à des agents d'Iparralde et d'Hegoalde d'échanger des expériences et de convenir des mesures à adopter dans le futur.

60 professionnels, aussi bien des programmateurs de théâtres publics que des représentants de compagnies de théâtre destinées aux enfants, doivent y participer. Pour ce faire, on comptera sur des interventions d'experts dans ce domaine telles que Marie-Odile Rigaud, technicienne du Département des Pyrénées Atlantiques; Hélène Bourgignon, technicienne de la communauté Sud Pays Basque, ou Jokin Oregi, dramaturge et directeur de la compagnie Marie de Jongh. Seront également présentées certaines des expériences de bonnes pratiques qui existent sur le territoire dans ce domaine, comme le projet Kunarte, mené par la compagnie Teatro Paraíso, ou le programme KIMU.

KIMU s'articule autour de la formation sur les arts du spectacle en basque destinés aux enfants et jeunes et est né en 2015 du constant selon lequel l'offre actuelle de théâtre, de danse, de cirque et de marionnettes destinée à ce public avait été très limitée pour différentes raisons. Pendant la journée, trois des quatre artistes participant au premier appel de formation du programme KIMU présenteront leurs projets de recherche, plus précisément, Amaia Hennebutte, Enertiz Zabaleta et Ainara Gurrutxaga. Aux côtés d'Ander Fernandez, elles ont bénéficié d'un programme de formation composé de master classes et d'assistances à des festivals européens pour enrichir et dynamiser la création d'arts du spectacle pour enfants et jeunes en euskera. Coachées par un groupe de suivi composé des membres du programme, la directrice de Teatro Paraíso, responsables de Biarritz Culture et la Communauté du Sud Pays Basque, ont reçu un programme de formation extraordinaire et personnalisé qui a duré 10 mois. À l'heure actuelle, la deuxième édition de ce programme est déjà en marche, avec la participation de quatre artistes d'Iparralde et d'Hegoalde: Mikel Sarriegi, Lore Goyetche, Maryse Urruty et Ainara Unanue.

En Euskal Herria, plus de 40 compagnies environ produisent des pièces pour enfants. Selon les données de SAREA, le théâtre destiné aux enfants occupe 37 % de la programmation de théâtre et attire 28 % de spectateurs qui se rendent à des spectacles de théâtre. De même, 67 % de cette programmation est offert en euskera et attire 65 % des spectateurs du théâtre pour enfants.

Photos: Dejabu panpin laborategia

4492 comments

Leave a comment

Make sure you enter the (*) required information where indicated. HTML code is not allowed.