Des murs qui parlent pour transmettre la valeur de la cohabitation

Cinq murs (trois de Saint-Sébastien, un de Pasaia et un autre d'Errenteria) feront l'objet d'interventions qui uniront art et possibilité d'interaction grâce aux nouvelles technologies. Les œuvres seront à la charge d'artistes aussi bien locaux qu'étrangers, parmi lesquels se trouvent Mentalgassi, Judas Arrieta, Harsa, Jenny Karna-Escalante, Ismael Iglesias, Igor Rezola, le collectif Horma Chic et Las Chicas de Pasaik, entre autres. Les murs, qui seront peints en automne 2015, seront revisités comme un espace scénique pour la danse et des projections en 2016.

Les murs sont des éléments urbanistiques qui marquent notre quotidien. Ils séparent, délimitent, soutiennent, obstruent... des espaces publics et privés. En tant que personnes, nous devons les monter, les contourner ou les descendre. Presque sans nous en rendre compte, nous maintenons un dialogue quotidien avec ces éléments architecturaux. « Des murs qui parlent » a été conçu pour être un porte-parole de cette relation, voilà pourquoi l'expression artistique qui est probablement la plus ancienne et la plus basique de toutes a été choisie : la fresque. Nous ferons en sorte que les murs deviennent des éléments de cohabitation face aux murs et barrières que nous construisons pour faire obstacle au désir d'assurer un avenir meilleur pour tous les êtres humains.

Additional Info

  • Agents:

    Ereiten

  • Endroit:
    San Sebastian, Pasaia, Errenteria
  • Début:
    Octobre 2015
  • Fin:
    Décembre 2016
Show Street View

Leave a comment

Make sure you enter the (*) required information where indicated. HTML code is not allowed.