La société depuis le prisme de l'exclusion

Ce projet encourage la création de nouveaux mondes symboliques par des personnes placées dans des institutions totales (prisons, établissements psychiatriques, etc.) afin de contribuer à la valorisation sociale et culturelle des langages expressifs produits dans des situations extrêmes de vie.

Le projet a été construit en deux phases. En premier lieu, un travail de recherche et de participation de huit mois a été élaboré avec les collectifs qui réalisent des soins avec les personnes internes à la prison de Martutene. Le résultat de ce travail débouche sur une exposition au Koldo Mitxelena qui recueillera, en outre, une partie d'un dossier d'« art irrité » provenant d'Italie.

L'exposition, autour de laquelle sont organisées de nombreuses activités et conférences, invitera à la réflexion sur les mécanismes sociaux et politiques d'exclusion/inclusion qui opèrent dans nos sociétés.

 

5822 comments

Leave a comment

Make sure you enter the (*) required information where indicated. HTML code is not allowed.