Saint-Sébastien 2016, sur les traces de Hitchcock
2016-08-18

Saint-Sébastien 2016, sur les traces de Hitchcock

L'exposition de photos Welcome Mr. Hitchcock reconstitue le voyage réalisé par le maître du suspense au Pays Basque en juillet 1958.

L'Espace 2016 accueillera l'exposition, organisée par le photographe Pedro Usabiaga et composée en grande partie d'une centaine d'images inédites.

Hitchcock1

Le 21 juillet 1958, le réalisateur britannique Alfred Hitchcock et sa femme, Alma Reville, atterrissent à l'aéroport de Biarritz. L'objet de leur visite est l'avant-première, dans le cadre du VIe Festival de Saint-Sébastien, du film Sueurs froides. Pendant les quatre jours que dure son séjour au Pays Basque, ils visitent Biarritz, Hendaye, Saint-Sébastien, Pasajes de San Juan, Bayonne et Lourdes. La visite a été largement photographiée et ce matériau est la base de l'exposition Welcome Mr. Hitchcock. Un voyage au Pays Basque, qui a été inaugurée aujourd'hui et que l'on peut visiter jusqu'au 14 octobre à l'Espace 2016 (siège de la Capitale Européenne de la Culture, situé dans la rue Easo 43), qui a été entièrement rénové pour l'occasion.

L'exposition, organisée par le photographe Pedro Usabiaga et à laquelle collabore le Festival de Saint-Sébastien, reconstitue les étapes du cinéaste et de sa femme les 21, 22, 23 et 24 juillet 1958. L'exposition Welcome Mr. Hitchcock sera ouverte au public du 19 août au 14 octobre, du lundi au vendredi, de 10 h 30 à 14 h 00 et de 16 h 00 à 20 h 00. Entre le 14 et le 26 septembre, à l'occasion du Festival de Saint-Sébastien, l'exposition aura des horaires particuliers : elle sera ouverte du lundi au dimanche sans interruption de 10 h 30 à 20 h 00.


Quatre jours en plus de cent images

Le lundi 21 juillet, après avoir été accueilli à l'aéroport de Biarritz et passé le contrôle des passeports à la frontière avec Irun, Hitchcock admire, à Saint-Sébastien, l'église de Santa Teresa, la basilique de Santa María, l'église de San Vicente et le Musée San Telmo. Le lendemain, le couple et le cortège qui l'accompagne déjeunent à Casa Cámara (Pasajes de San Juan) et, après le repas, se rendent à Bayonne. Le photographe Paco Marí immortalise le génie du suspense dans la cathédrale gothique de Sainte-Marie. Tout ce matériau graphique de l'intérieur de l'église est resté inédit pendant des années parce que les autorités franquistes considéraient que l'attitude adoptée par Hitchcock à l'intérieur était irrévérencieuse pour l'époque. Ce jour-là, en fin d'après-midi, ils se rendent au sanctuaire de Lourdes.

hitchcock

Alfred Hitchcock dans la cathédrale de Bayonne. Photo: Paco Marí. Fond: Festival du cinéma de Saint-Sébastien

C'est le mercredi 23 qu'est présenté Sueurs froides au concours international du cinéma. Avant cela, le matin, accompagné du journaliste Enrique Herreros et du photographe Vicente Ibáñez, ils se rendent au cimetière de Polloe pour une séance photo qui sera publiée dans Gaceta Ilustrada et Paris Match. L'exposition comprend également deux photos de la journée de l'avant-première de Sueurs froides, prise par le cinéaste disparu Iván Zulueta, qui avait alors 15 ans ; son père, Antonio de Zulueta, était le directeur du Festival de Saint-Sébastien en 1958, salue Alfred Hitchcock. Le jeudi 24, le couple met le cap sur Biarritz pour faire un peu de tourisme avant de rentrer aux États-Unis, où le tournage de La Mort aux trousses, un film qui serait présenté en avant-première l'année suivante au concours de cinéma de Saint-Sébastien, attendait Hitchcock.


Un travail de recherche de trois ans

Welcome Mr. Hitchcock présente une centaine d'images, pour la plupart inédites, qui nous ramènent dans le passé et font revivre la physionomie urbaine de l'année 58, ainsi que les manières et les modes de cette époque. Au-delà de la dizaine d'images conservées par le Festival de Saint-Sébastien dans ses archives, les autres images qui composent l'exposition voient aujourd'hui la lumière après le travail de recherche initié par Pedro Usabiaga en 2013, à partir d'une photographie trouvée au marché aux puces de Madrid, où l'on voit Hitchcock attaché à des chaînes au cimetière de Polloe, et il complète le projet d'exposition jusqu'à l'inauguration de l'exposition cette année, à l'occasion de la capitale européenne de la culture.

HItch Polloes

Alfred Hitchcock dans le cimetière de Polloe. Photo: Vicente Ibáñez. Fond privé

De plus, plusieurs vitrines exposeront des objets de cette époque, comme, par exemple, des exemplaires de publications, d'annonces publicitaires, la carte du restaurant Nicolasa ou l'affiche du film lauréat du Festival de Saint-Sébastien de 1958, le film polonais Eva veut dormir de Tadeusz Chmielewski. Usabiaga a également visité et photographié les lieux fréquentés par Hitchcock pour voir comment le temps a changé le paysage et les lieux. L'exposition présentera ces nouvelles photos à côté de leurs réciproques de l'année 1958.

Hitch gunea